Entretien avec moi, dans le cadre du 100e anniversaire de l’Union des Villes et Communes de Belgique

Quelles sont vos priorités pour Evere ?

Mes priorités sont celles de la majorité au pouvoir et donc toujours difficiles à résumer devant l’étendue des défis actuels en période de crise prolongée qui touche le citoyen et de démographie galopante.

Il faut d’abord veiller à ce que tous les citoyens sachent qu’ils seront écoutés dans leur Maison Communale, que leurs propositions ou difficultés seront prises en compte, même s’il n’existe pas toujours de solution immédiate à tous les problèmes. Mais notre rôle est aussi d’encourager le citoyen à participer à sa manière au bien-être collectif ; quelques exemples : 2 numéros verts (gratuits) sont en place, le 0800-11403 pour les problèmes de vie en collectivité (conflits de voisinage, bruit…) et le 0800-11517 pour ceux de propreté publique ; des sites internet existent : sibelga.be pour l’éclairage public, ‘Irisbox’ pour les documents administratifs,  ‘Fixmystreet’ sur smartphone pour les défauts de voirie, etc… La priorité est donc de répondre au mieux des moyens aux problèmes les plus graves que nous connaissons, tout en préparant l’avenir de notre commune.

Lors des rencontres avec les citoyens, l’absence de logement payable est certainement le plus sensible car c’est l’avenir de toute une famille qui est en jeu. Et, malgré qu’Evere soit une des 3 communes possédant la plus grande proportion de logements sociaux, malgré une régie foncière et une agence immobilière sociale dynamique, nous ne trouvons que trop rarement une solution aux demandes. La lutte contre les logements abandonnés, la mise à disposition de terrains pour la construction de logements moyens par d’autres acteurs, la tenue à jour d’une liste des annonces pour logements privés à louer sont quelques exemples de nos actions parfois mal connues et qui ne portent leurs fruits que quelques années plus tard.

D’autre part, un enseignement de qualité est reconnu partout comme un gage d’avenir individuel et collectif. Et aujourd’hui, nous sommes confrontés à un manque de places tant dans les écoles que dans les crèches et le système de subventionnement actuel laisse une part importante à charge des communes qui sont aujourd’hui les acteurs de première ligne pour trouver des solutions rapidement. Il faudra donc être imaginatif pour utiliser le peu d’espaces disponibles au mieux et au plus économique.

Lors de récents débats à l’occasion du centenaire de l’Union des Villes et Communes de Belgique, le rôle d’acteur polyvalent des communes a encore été souligné, tant dans les domaines de gestion de l’espace public que dans les loisirs notamment ; il est à noter à cet égard qu’un récent article de presse plaçait Evere dans le peloton de tête des communes ayant le plus d’infrastructures de loisirs par habitant.

Enfin, et ce n’est pas le moins important, nous devons répondre au sentiment d’insécurité de nos concitoyens, tant dans les aspects de répression des délits (Police) que de prévention de ceux-ci, ainsi que par une action sociale auprès de la population fragilisée financièrement et/ou âgée.

Pourriez- vous nous présenter vos projets urbanistiques ?

Le monde change, l’occupation de bureaux diminue alors que la demande en logements augmente et divers projets sont en cours de construction ; d’autres sont en chemin, dont ceux du Square de l’Accueil et de la rue Plaine d’Aviation. Une nouvelle école primaire est programmée rue de Lombaerde.

Comment favorisez-vous le développement économique et l’attractivité d’Evere ?

Evere a été partenaire de la SDRB pour la création de plusieurs zonings d’industrie urbaine. La Région bruxelloise a aussi défini deux ‘zones levier’ aux limites de Schaerbeek et Evere : l’une orientée Médias de Reyers à Paduwa et l’autre orientée entreprise et logements sur l’espace Josaphat. D’autre part, nous avons favorisé et obtenu une meilleure offre de transports en commun en attendant le métro.

Share

Aux coopérateurs locataires de Germinal

Aux coopérateurs locataires de Germinal,

 

Comme vous le savez peut être, je suis depuis ce 7 mai Bourgmestre faisant fonction d’Evere, en remplacement de Rudi Vervoort, empêché par son élection comme Ministre Président de la Région bruxelloise.

En conséquence, j’ai décidé de prendre un congé politique et quitté la gestion journalière de la société, qui sera assurée conjointement par les 4 Responsables de Département, Mmes Debusscher et Bouko et MM Destrebecq et Ruymaekers.

Ce n’est pas sans un pincement de cœur que je n’exercerai plus la direction de notre coopérative, après 30 ans de travail. Entré à la société pendant la construction des immeubles des rues Léger, Degas et Renoir, qui a doublé le nombre de logements de notre cité, j’aurai vécu l’accueil de familles d’origines différentes, ayant chacune leur histoire et leurs soucis.

Ce changement a entraîné l’engagement de nouveaux membres du personnel, dont l’attachement à la société et ses habitants est connu de la majorité d’entre vous. Malgré les critiques parfois entendues, nous avons maintenu notre coopérative en bon état, avec des moyens limités.

La coopérative est une idée fantastique car elle est fondée sur les principes de participation, de solidarité et d’ouverture. Le fait d’avoir des administrateurs désignés par les coopérateurs locataires est une avancée démocratique que certains nous envient.

Voilà le petit message que je voulais vous adresser, mais je ne serai pas bien loin et resterai encore conseiller de Germinal à temps très partiel.

Je souhaite à toute l’équipe des administrateurs et du personnel de poursuivre au mieux le travail qu’ils accomplissent pour et avec vous.

Pierre MUYLLE

Share

Les activités ‘Cittaslow’ au Moulin d’Evere

Tout d’abord l’exposition Veggiemania jusque fin août 2013.

Un colloque sur l’alimentation et l’archéologie (23 et 24/02).

L’événement Evere Food (le 26/05) : ça ira de la bière bio de Schaerbeek à la viande de nos campagnes (…), en passant par la frite bio et les escargots locaux (…).

D’autres événements sont en préparation.

Share

Nouvelles compétences d’échevin à Evere

J’ai repris

– l’éducation francophone et le personnel enseignant

– une nouvelle compétence: ‘qualité du service’, dans le cadre de la réorganisation des services, visant à une modernisation et une amélioration du service au citoyen.

La compétence relative au personnel non enseignant est reprise par Ridouane Chahid et celle de la participation citoyenne par Fatiha Saidi.

En tant que premier échevin, mes compétences sont donc: Finances, Education (Fr), Informatique, Tutelle sur le CPAS, Tourisme et Qualité du Service.

De nouveaux défis dans notre monde en évolution, certainement dans un climat économique et financier difficile, y compris pour les Communes!

Share

L’après élections

D’abord il y eut un grand bruissement sur les accords constitutifs de majorité, accompagnés de commentaires en sens divers; ensuite un grand silence pour le lent travail de constitution des équipes qui seront chargées de mener les politiques au niveau local.

Ce que le citoyen attend, ce sont des équipes qui répondent à leurs besoins, qui rendent la vie un peu (ou beaucoup) meilleure au quotidien, particulièrement en cette période de crise qui dure. Et ce ne sera pas facile, quand on voit la situation économique, qui se répercute aussi sur les finances communales.

C’est à cela que chaque élu est appelé à contribuer demain, avec toute son énergie!

Share

Le Nobel de physique, le boson de Higgs et la campagne électorale

Ce mardi 9 octobre, nous avons appris que le Nobel de Physique n’a pas été attribué au chercheur belge Englert, qui avait été un des 3 premiers à émettre l’hypothèse de l’existence de ce qui fut appelé ensuite le ‘boson de Higgs’.

Un scientifique m’expliquait, si j’ai bien compris, que ce boson dont l’existence vient d’être prouvée, 50 ans après l’hypothèse, est le maillon entre les particules les plus petites de la matière qui n’ont pas de masse et les réalités de l’Univers qui en ont bien une, sinon nous ne pèserions rien, ce qui en arrangerait certains d’entre nous…

En campagne électorale, certains candidats risquent le prix ‘Bonel’ pour la créativité dont ils font preuve dans l’augmentation du poids de leurs réalisations ou de la connaissance de leur Commune. Nous n’aurons pas 50 ans pour en tester l’efficacité, alors réfléchissons!

Share

La position du PS par rapport à la situation au Congo

Le PS est extrêmement préoccupé par la situation en  République Démocratique du Congo.

La situation politique y est en effet extrêmement tendue et préoccupante depuis les élections de novembre 2011 : mauvais déroulement des élections de novembre 2011, guerre à l’est du pays, violations des droits de l’Homme, crise humanitaire aigüe,…

Ces élections de novembre 2011 se sont mal déroulées et les fraudes, les irrégularités qui ont été commises ne doivent pas se reproduire aux prochains scrutins provinciaux et locaux. Ainsi, le PS encourage les autorités congolaises à mettre en œuvre le plus rapidement possible les recommandations de la mission d’observation électorale de l’Union Européenne (mise en place d’une Cour Constitutionnelle ; audit du fichier électoral ; recomposition de la Commission Electorale afin de garantir la représentation de la société civile, sa transparence et son indépendance ; protection des droits humains et lutte contre l’impunité). Le PS salue le peuple congolais pour ses aspirations démocratiques et son sens des responsabilités. Un travail important attend les autorités congolaises et la société civile pour améliorer le déroulement des prochaines élections et pour garantir la transparence et la fiabilité démocratique congolaise. Le PS sera aux côtés de la société civile pour que celle-ci soit le véritable instrument du changement en RDC.        

Dans ce contexte difficile, la première priorité pour le PS est de pouvoir répondre aux besoins des populations, de manière à contribuer au renforcement d’une société civile congolaise active et engagée.

Plusieurs actions ont été lancées à l’initiative du PS dans une double optique de soutien à la société civile d’une part, et de renforcement à l’état de droit et à la démocratie en RDC d’autre part:

–        En matière de soins de santé :

A l’initiative de la Vice-Première Ministre Laurette Onkelinx, un accord de coopération belgo-congolais en matière de santé publique et de sciences médicales a été signé le 3 février 2010.

Dans la foulée de cet accord, plusieurs projets ont pu être lancés, en collaboration avec nos partenaires (Mutualités Socialistes, Solidarité Socialiste), tels que :

–  le projet PASCO (Parlons Sida aux Communautaires)  visant à structurer un réseau d’enseignants et à développer une campagne de prévention du SIDA, des infections sexuellement transmissibles (IST), des grossesses précoces, ainsi que des violences et des abus sexuels auprès des jeunesscolarisés de Kinshasa et Matadi (Bas-Congo).

– Le projet SOLIDARCO : Solidarité Belgique Congo conçu avec la diaspora congolaise en Belgique et les Mutualités Socialistes pour permettre aux familles de la diaspora de Bruxelles et de Wallonie d’avoir accès à une protection sociale et à des soins de qualité.

 

–        En matière d’administration :

Une gestion efficace de l’administration est la base de la démocratie. C’est pourquoi le PS encourage les jumelages qui permettent non seulement  de mettre en œuvre des projets interculturels mais également de développer des échanges d’information et bonnes pratiques en matière administrative. Ainsi, plusieurs communes belges, gérées par le PS, ont été jumelées avec des communes congolaises :

–  En 2003, la commune d’Ixelles a été jumelée avec la commune de Kalamu (Matonge) de Kinshasa. De nombreux projets culturels et de coopération au développement ont été développés entre les deux entités.

–  Liège est également jumelée à Lubumbashi (Katanga). Les deux villes collaborent activement dans les domaines de l’état civil, de l’environnement et de la propreté.

–  Depuis 2002, avec le soutien du Bourgmestre Freddy Thielemans, la ville de Bruxelles met en œuvre un partenariat avec la ville de Kinshasa  en matière d’état civil et de propreté.

Au niveau fédéral, à l’initiative du Président de la Chambre des Représentants André Flahaut, un accord de partenariat entre l’Assemblée parlementaire belge et l’Assemblée Nationale congolaise a été signé cet été, le 11 juillet 2012, visant à assurer des formations de parlementaires et du personnel du Parlement congolais.

–        En matière d’aide humanitaire :

Le PS est extrêmement préoccupé par la guerre à l’est du Congo, en particulier en raison de l’impact  sur les populations locales. Avec plus de 400.000 personnes déplacées, ce conflit a accentué la crise humanitaire déjà aigüe dans les provinces du Kivu. Le PS condamne la rébellion du M23 et tout soutien extérieur à cette rébellion. Le Premier Ministre, Elio Di Rupo l’a réaffirmé, ce 26 septembre, devant l’Assemblée Générale des Nations Unies : l’intégrité territoriale de la RDC doit être respectée et tout soutien extérieur aux mutins doit cesser.  Le Premier Ministre a également insisté pour que chaque pays des Grands Lacs s’engage à respecter la souveraineté du Congo. Pour le PS, il est urgent de venir en aide aux victimes de cette guerre. Dans cette optique, en plus des 75 millions d’euros engagés de manière structurelle pour des programmes de coopération en RDC, le Ministre de la coopération au développement Paul Magnette a engagé 170.000 euros pour l’achat de matériel à l’hôpital général de référence de Panzi à Bukavu et a engagé 1 million d’euros de subsides au Comité International de la Croix-Rouge (CICR) pour soigner des femmes victimes de guerre au Congo.

–        En matière de sécurité :

Les forces de sécurité (armée, police) d’un Etat doivent être bien organisées et aptes à assurer la sécurité du territoire. C’est pourquoi le PS continue de plaider pour la restructuration des forces de sécurité congolaises. C’est dans cette optique qu’un partenariat militaire bilatéral a été lancé, à l’initiative d’André Flahaut alors Ministre de la Défense, qui prévoit des formations et des échanges de bonnes pratiques entre nos deux pays.

 

La RDC fait actuellement face à des défis majeurs.  Par ses représentants et en collaboration avec ses partenaires, le PS est et restera présent aux côtés du peuple congolais.   

 

Share

Et si tout allait « trop vite »?

C’est le titre d’un article interview de Jean Louis Servan-Schreiber, dont le dernier livre est intitulé « Trop vite! Pourquoi nous sommes prisonniers du court terme. », article paru dans la Human Resources Magazine de juillet 2012.

Extraits à méditer: « L’urgence de l’action, de la décision, domine l’horizon des dirigeants comme des citoyens que nous sommes. Il en résulte un nouveau syndrome: le court-termisme qui affecte le politique, l’économie, le rythme de nos vies. » et « Face à l’instantanéité des échanges, on se doit de répondre immédiatement. On ne joue plus aux échecs mais au ping pong. On ne réfléchit plus, on réagit. »

Share

Une salle ouverte au public rénovée par la paroisse dans le Haut Evere

Je me réjouis de l’accord entre la Commune d’Evere et la paroisse Saint Joseph pour des occupations temporaires culturelles de la salle Saint Joseph dans la même rue.

La rénovation de cette salle permettra aux habitants du Haut Evere d’avoir de nouvelles activités à proximité et dans de bonnes conditions.

L’utilisation partagée de cette salle est un exemple de l’utilisation rationnelle des équipements collectifs en ville et d’économie de moyens au service de l’ensemble des citoyens.

Share

Le Geuzenberg va ouvrir pour l’été

Dans le cadre de l’adhésion de la commune au réseau Cittaslow (Communes du bien être), le Collège a décidé ce mardi 26 juin de confier à un professionnel de la restauration Horeca la réouverture culinaire du Geuzenberg (anciennement Musée de la Witloof)à partir de la semaine prochaine.
La cuisine sera orientée ‘taps belges’ et brasserie artisanale.
Plus de nouvelles vont suivre.

Share

1e réunion du conseil de quartier du Bas Evere sur le thème de sécurité et prévention

Le Conseil de quartier se compose des citoyens, représentants d’associations et élus communaux qui se sont engagés à y participer régulièrement à raison de 3 réunions par an.

La 1e réunion, après l’assemblée générale constitutive, a été consacrée ce mardi 13 février au thème de la sécurité, abordé par l’angle de la prévention. En présence du commissaire de la police de sécurité, le service de prévention, celui des gardiens de la paix et l’Asbl Egregoros ont présenté leur action. Celle ci permet notamment à la Police ne se consacrer à ses fonctions principales, comme une action récente contre les vols à main armée où la concentration des forces de police a donné des résultats tant en terme d’arrestations que d’arrêt des vols.

Comme toujours, il a été relevé que la participation du citoyen pour signaler les problèmes est fondamentale par le moyen d’appels téléphoniques ou de courriels:

Zone de Police: 022492211   www.polbruno.irisnet.be   www.police-on-net.be

Problèmes de voisinage: Egregoros de 10 h à 2 h du matin: 0800.11403

Share

La fiscalité existe aussi comme incitant

Depuis des années, la part communale du précompte immobilier est remboursée aux acquéreurs de logements moyens dont le prix d’achat et les revenus des acquéreurs sont limités à certains plafonds; pour les conditions voir : http://www.evere.be/index.php/fr/economie/taxes. Ce remboursement a été étendu depuis 2008 aux propriétaires qui louent leur logement à l’Agence Immobilière Sociale.

Share

L’expo Sweet Candy au Moulin d’Evere a fermé ses portes avec un bilan positif de 14.240 visiteurs

Cette exposition qui a attiré petits et grands au Musée Bruxellois du Moulin et de l’Alimentation pour une visite guidée ou non, mais toujours un peu ou beaucoup gourmande, ainsi que des ateliers culinaires.

Bravo à l’équipe qui a fait un boulot fantastique.

Pour les photos, cliquez sur le lien ci dessous:

https://picasaweb.google.com/103545759709983162709/ExpoSweetCandyAuMoulinDEvere?locked=true

Rendez vous dans quelques jours pour l’annonce de la prochaine exposition à partir de début octobre.

 

Share