Non, je ne suis pas candidat aux élections européenne, fédérale et régionale 2014

Non, je ne suis pas candidat aux élections européenne, fédérale et régionale 2014.

J’ai demandé à ne pas être candidat, estimant que je veux me consacrer entièrement à la  fonction de bourgmestre qui est déjà bien suffisante pour moi.

Je me réjouis donc de pouvoir soutenir la campagne de Rudi Vervoort, tête de liste PS à la Régionale, ainsi que celles des autres candidats éverois (Daisy Auquier, David Cordonnier, Fatiha Saidi, Ridouane Chahid et Sébastien Lepoivre à la Région, ainsi que Mathieu Vervoort à la Chambre) et de tous les candidats  PS.

L’enjeu de ces élections concerne d’abord les jeunes, à qui un emploi doit pouvoir être proposé pour les inclure dans la société et leur donner la chance de s’y épanouir, avec leurs qualités nouvelles et leur créativité.

D’autre part, la défense de notre système social qui assure que chacun puisse vivre dans la dignité, parfois encore difficilement, mais sans être abandonné comme dans d’autres pays qui se veulent pourtant des modèles.

Ne nous laissons pas abuser par les démagogies populistes, qui sont des tentations dangereuses lors des crises économiques, comme l’histoire l’a montré !

Un travailleur pensionné me disait ce samedi qu’il était heureux que le PS ait augmenté sa petite pension, diminué le coût des médicaments et maintenu les soins de santé accessibles à tous.

Restons donc solidaires et ‘Plus Forts Ensemble’

Share

Interview de Pierre Muylle, Bourgmestre faisant fonction

 

Question : Pierre, tu fais fonction de Bourgmestre depuis que Rudi est devenu Ministre Président de la Région Bruxelloise, qu’est-ce que cela change pour toi ?

Réponse : Tout d’abord probablement, le changement de rapport avec le citoyen, et un peu aussi avec mes collègues, le personnel communal et les camarades. Un exemple : un voisin apprenant l’information m’a proposé d’arroser régulièrement la plante devant l’entrée de la maison pour m’enlever un souci ! Merveilleux non ?

Question : C’est vrai, plus (+) de soucis ?

Réponse :  Je dirais plutôt une préoccupation permanente plus présente ; oui, je suis un anxieux qui veut bien faire, demande à Louise… Mais aussi, objectivement, il faut dire que les responsabilités personnelles du bourgmestre sont une réalité mal connue : la sécurité des rues, la salubrité des habitations, et le fait d’avoir la compétence exclusive de lancer un éventuel ‘plan catastrophe’, d’où la nécessité de pouvoir toujours être joignable, même s’il y a toujours un échevin ‘en réserve’, pour rassurer le citoyen qui serait inquiet de ce propos.

Question : Si tu avais su, tu aurais accepté ?

Réponse : oui, d’abord par fidélité à mes engagements vis-à-vis du Parti et en particulier de Rudi, qui m’a fait confiance ; d’autre part, j’avais déjà été Bourgmestre ff, pendant les absences de Rudi, depuis 12 ans et je savais donc ce qui m’attendait. Mais bon, c’est toute une organisation différente de son temps, de sa disponibilité, c’était aussi quitter ma fonction de Directeur chargé de la gestion journalière de Germinal, où je travaille depuis 30 ans. Mais rassures-toi, c’est passionnant !

Question : Et quels sont tes priorités ?

Réponse :  Vaste question, car nous sommes tous partagés entre les projets à moyen et long terme, le quotidien et les relations avec les autres, y compris une vie privée tellement importante pour garder l’équilibre.

Heureusement, politiquement, nous travaillons dans le cadre d’un programme de législature adopté collectivement. Comme il faut garder en tête quelques points forts,  je dirais : l’enseignement avec notamment la création de nouvelles écoles primaire et secondaire, la propreté, la mobilité et la sécurité de l’espace public ainsi que l’amélioration continue du contact entre le citoyen, l’administration et les élus, notamment à travers la modernisation des services pour en assurer l’accessibilité et la participation citoyenne.

Question : Et vous aurez les moyens de réaliser vos ambitions dans un contexte budgétaire difficile ?

Réponse : C’est un enjeu essentiel de cette législature : ‘faire mieux avec moins’. En effet, les informations les plus récentes montrent que les recettes diminuent avec la crise économique qui se prolonge d’année en année et que le nombre d’habitants et leurs besoins de services augmentent ; d’autre part  les ménages à deux revenus et enfants  ainsi que les entreprises sont nombreux à quitter Evere pour la périphérie, ce qui doit notamment nous rendre attentif à notre fiscalité.

Question : Evere perdrait elle son attractivité ?

Réponse : Non, je ne pense pas, car Evere est un ‘village dans la ville’, avec de beaux atouts en matière d’environnement, de services et d’accès au centre-ville, et nous nous efforçons d’en développer une image positive, notamment au moyen d’activités culturelles, sportives et même touristiques. Il faut ici insister sur le rôle essentiel des associations, dans lesquelles j’invite nos militants à continuer à s’investir.

Question : une conclusion ?

Réponse : Je pensais doucement préparer ma retraite professionnelle et de mandataire et me voilà avec un nouveau défi, non seulement individuel, mais collectif. Nous ne sommes pas là pour nous-mêmes mais pour nos concitoyens. Alors, au boulot !

 

Lien pour l’interview sur Telebruxelles

http://www.telebruxelles.net/portail/info/evere/25549-pierre-muylle-qje-suis-bourgmestre-pour-longtempsq

 

Share

La position du PS par rapport à la situation au Congo

Le PS est extrêmement préoccupé par la situation en  République Démocratique du Congo.

La situation politique y est en effet extrêmement tendue et préoccupante depuis les élections de novembre 2011 : mauvais déroulement des élections de novembre 2011, guerre à l’est du pays, violations des droits de l’Homme, crise humanitaire aigüe,…

Ces élections de novembre 2011 se sont mal déroulées et les fraudes, les irrégularités qui ont été commises ne doivent pas se reproduire aux prochains scrutins provinciaux et locaux. Ainsi, le PS encourage les autorités congolaises à mettre en œuvre le plus rapidement possible les recommandations de la mission d’observation électorale de l’Union Européenne (mise en place d’une Cour Constitutionnelle ; audit du fichier électoral ; recomposition de la Commission Electorale afin de garantir la représentation de la société civile, sa transparence et son indépendance ; protection des droits humains et lutte contre l’impunité). Le PS salue le peuple congolais pour ses aspirations démocratiques et son sens des responsabilités. Un travail important attend les autorités congolaises et la société civile pour améliorer le déroulement des prochaines élections et pour garantir la transparence et la fiabilité démocratique congolaise. Le PS sera aux côtés de la société civile pour que celle-ci soit le véritable instrument du changement en RDC.        

Dans ce contexte difficile, la première priorité pour le PS est de pouvoir répondre aux besoins des populations, de manière à contribuer au renforcement d’une société civile congolaise active et engagée.

Plusieurs actions ont été lancées à l’initiative du PS dans une double optique de soutien à la société civile d’une part, et de renforcement à l’état de droit et à la démocratie en RDC d’autre part:

–        En matière de soins de santé :

A l’initiative de la Vice-Première Ministre Laurette Onkelinx, un accord de coopération belgo-congolais en matière de santé publique et de sciences médicales a été signé le 3 février 2010.

Dans la foulée de cet accord, plusieurs projets ont pu être lancés, en collaboration avec nos partenaires (Mutualités Socialistes, Solidarité Socialiste), tels que :

–  le projet PASCO (Parlons Sida aux Communautaires)  visant à structurer un réseau d’enseignants et à développer une campagne de prévention du SIDA, des infections sexuellement transmissibles (IST), des grossesses précoces, ainsi que des violences et des abus sexuels auprès des jeunesscolarisés de Kinshasa et Matadi (Bas-Congo).

– Le projet SOLIDARCO : Solidarité Belgique Congo conçu avec la diaspora congolaise en Belgique et les Mutualités Socialistes pour permettre aux familles de la diaspora de Bruxelles et de Wallonie d’avoir accès à une protection sociale et à des soins de qualité.

 

–        En matière d’administration :

Une gestion efficace de l’administration est la base de la démocratie. C’est pourquoi le PS encourage les jumelages qui permettent non seulement  de mettre en œuvre des projets interculturels mais également de développer des échanges d’information et bonnes pratiques en matière administrative. Ainsi, plusieurs communes belges, gérées par le PS, ont été jumelées avec des communes congolaises :

–  En 2003, la commune d’Ixelles a été jumelée avec la commune de Kalamu (Matonge) de Kinshasa. De nombreux projets culturels et de coopération au développement ont été développés entre les deux entités.

–  Liège est également jumelée à Lubumbashi (Katanga). Les deux villes collaborent activement dans les domaines de l’état civil, de l’environnement et de la propreté.

–  Depuis 2002, avec le soutien du Bourgmestre Freddy Thielemans, la ville de Bruxelles met en œuvre un partenariat avec la ville de Kinshasa  en matière d’état civil et de propreté.

Au niveau fédéral, à l’initiative du Président de la Chambre des Représentants André Flahaut, un accord de partenariat entre l’Assemblée parlementaire belge et l’Assemblée Nationale congolaise a été signé cet été, le 11 juillet 2012, visant à assurer des formations de parlementaires et du personnel du Parlement congolais.

–        En matière d’aide humanitaire :

Le PS est extrêmement préoccupé par la guerre à l’est du Congo, en particulier en raison de l’impact  sur les populations locales. Avec plus de 400.000 personnes déplacées, ce conflit a accentué la crise humanitaire déjà aigüe dans les provinces du Kivu. Le PS condamne la rébellion du M23 et tout soutien extérieur à cette rébellion. Le Premier Ministre, Elio Di Rupo l’a réaffirmé, ce 26 septembre, devant l’Assemblée Générale des Nations Unies : l’intégrité territoriale de la RDC doit être respectée et tout soutien extérieur aux mutins doit cesser.  Le Premier Ministre a également insisté pour que chaque pays des Grands Lacs s’engage à respecter la souveraineté du Congo. Pour le PS, il est urgent de venir en aide aux victimes de cette guerre. Dans cette optique, en plus des 75 millions d’euros engagés de manière structurelle pour des programmes de coopération en RDC, le Ministre de la coopération au développement Paul Magnette a engagé 170.000 euros pour l’achat de matériel à l’hôpital général de référence de Panzi à Bukavu et a engagé 1 million d’euros de subsides au Comité International de la Croix-Rouge (CICR) pour soigner des femmes victimes de guerre au Congo.

–        En matière de sécurité :

Les forces de sécurité (armée, police) d’un Etat doivent être bien organisées et aptes à assurer la sécurité du territoire. C’est pourquoi le PS continue de plaider pour la restructuration des forces de sécurité congolaises. C’est dans cette optique qu’un partenariat militaire bilatéral a été lancé, à l’initiative d’André Flahaut alors Ministre de la Défense, qui prévoit des formations et des échanges de bonnes pratiques entre nos deux pays.

 

La RDC fait actuellement face à des défis majeurs.  Par ses représentants et en collaboration avec ses partenaires, le PS est et restera présent aux côtés du peuple congolais.   

 

Share

Un article édifiant du Soir de ce 3 juillet: « molenbeekisation de schaerbeek » : Du Nols dans le texte

VOOGT,FABRICE

Mardi 3 juillet 2012

 

« molenbeekisation de schaerbeek » : Du Nols dans le texte© D.R.

 

L’hégémonie du PS conduirait à la molenbeekisation de notre commune ». La commune, c’est Schaerbeek ; la personne qui parle, c’est l’échevin de l’Etat civil, Bernard Guillaume (LB). La phrase est extraite d’une publicité électorale parue dans le Vlan de la semaine dernière et intitulée « Schaerbeekois attention ! »

Que tente de dire le troisième candidat sur la Liste du bourgmestre Bernard Clerfayt (FDF) ? D’abord un court rappel de la situation politique à Schaerbeek. La Liste du bourgmestre est orpheline d’une partie des élus libéraux, une conséquence du divorce FDF-MR. Elle a un accord avec son partenaire actuel, Ecolo, et avec le CDH (opposition).

Donner sa voix aux libéraux dissidents, c’est donc renforcer le PS, avec qui ils auraient un accord, explique Guillaume. Et ça, c’est dangereux. Pourquoi ? On ne le sait pas. Parce que Schaerbeek risque d’accueillir un festival de théâtre de plein air comme Molenbeek avec « Bruxellons » au château du Karreveld ? C’est possible. Ou peut-être y a-t-il un « danger » de voir la piscine Neptunium, longue de 33 m, gagner 17 m pour pouvoir, comme celle de Molenbeek, accueillir des compétitions nationales et internationales ? Ni l’un, ni l’autre. Non, la Molenbeekisation, ce n’est pas ça. La Molenbeekisation, s’il avait eu le cran d’être explicite, c’est des flics qui se font poignarder dans le métro – bon, d’accord, le dingue venait de Paris. C’est une femme qui porte la niqab – ok, elle n’habite pas la commune et elle s’est fait arrêter à Jette…

En gros, la molenbeekisation, c’est l’échec de l’intégration. D’ailleurs, il n’y a pas que Bernard Guillaume qui le clame. Il faut dire que c’était mieux avant.

Comme à l’époque de Roger Nols, bourgmestre de Schaerbeek pendant près de 20 ans (1970-1989), avant d’être aspiré au Front national, et qui, en 1994, poussa la liste MR de son pote Bernard Guillaume. Ils étaient alors des « remparts à l’intrusion du droit musulman dans notre société libérale ». Des remparts à la molenbeekisation.

 

Share

La fête du travail: rappel historique pour la ceux de droite qui veulent se l’approprier

Extrait de Wikipedia:

« La Fête du Travail[1], (ou Fête des travailleurs) célébrée dans de nombreux pays du monde pendant la journée du 1er mai porte les revendications sociales du travail. L’origine de cette célébration serait liée à la fois au mouvement syndical lancé le 1er mai 1886 en faveur de l’instauration de la journée de huit heures aux États-Unis et qui culmina avec le massacre de Haymarket Square de Chicago ainsi qu’en France, à la fusillade de Fourmies de 1891 au cours de laquelle l’armée tire sur des grèvistes pacifistes »

Share

Composition actuelle de la Liste du Bourgmestre à Evere

Liste du Bourgmestre à Evere

Composition au 23 mars 2012

Cette liste sera composée de candidats PS, SPa, VLD et d’indépendants, selon un principe d’alternance stricte hommes-femmes.

1. Rudi VERVOORT                              PS

2. Eliane LEPOIVRE DAELS               PS

3. Pierre MUYLLE                                 PS

4. Fatiha SAIDI                                      PS

5. Jef CORTEN                                      PS

6. Dominique CLAJOT                         PS

7. Christian BEOZIERE                       PS

8. Véronique LEVIEUX                       PS

9.                                                             SPa

10.                                                          VLD

11. Georges POLLET                             Indépendant

12. Karin BOUKO                                   PS

13. David CORDONNIER                      PS

14. Renée CHRISTOFFEL DEVOS      PS

15. Laurent VANCLAIRE                      PS

16. Jacqueline DELAET                         PS

17. Ali INCE                                             PS

18. Nadine MEERT                                 PS

19.                                                             VLD

20.                                                            Spa

21. Robert VAN BRUSSEL                   PS

22.  

23. Michel VAN DE VELDE                  PS

24.  

25. Yvan MUYLAERT                             PS

26.                                                             Spa

27. Sébastien LEPOIVRE                      PS

28. Latifa Benallal                                  PS

29. Ridouane CHAHID                          PS

30. Louise DELHAYE                            PS

31. Mathieu VERVOORT                      PS

32. Nicole LEPAGE                               PS

33. Guy VANHENGEL                           VLD

 

Share

Campagne électorale: comment est financée la Liste du Bourgmestre à Evere?

Les interrogations sur cette question sont fréquentes et le soupçon de rigueur. Et pourtant, c’est simple et transparent.

Depuis des années, la campagne des candidats PS est financée par un fonds des mandataires, géré par une ASBL, alimenté par une cotisation de 16% des rémunérations brutes sur tous les mandats directs ou indirects.

Les autres partis qui seront sur la Liste du Bourgmestre auront à assumer leur part de coûts de campagne.

Pour rappel aussi, la règlementation limite les montants qui peuvent être dépensés.

Share

La Liste du Bourgmestre à Evere s’ouvre au SPa, au VLD et à des indépendants

Lundi 27 février, le comité de la section PS a approuvé l’ouverture de la Liste du Bourgmestre au SPa, ce qui est une tradition, au VLD de Guy Van Hengel et à des indépendants comme Georges Pollet, conseiller libéral de longue date.

La liste de 33 candidats contiendra des candidats PS, 3 candidats SPa et 3 VLD, ainsi que d’autres citoyens engagés dans la vie locale.

La constitution d’une liste forte et ouverte cadre avec le thème développé par Rudi Vervoort: « La commune, rempart de proximité pour le citoyen ».

www.lbevere.be

 

Share

Défiance et désintérêt du citoyen par rapport au politique

Le Soir de ce 20 février place ce sujet en première page et des commentaires en seconde et troisième pages.

L’édito, qui souligne que les politiques sont confrontés au manque de temps pour gérer les dossiers urgents, les enjoint d’aller sur le terrain à la rencontre de la population, d’aller expliquer les choix difficiles qu’il faut opérer.

En se basant sur une enquête de 2009 (avant notre longue crise politique), 69% des personnes interrogées se disent assez peu ou pas du tout intéressées par la politique. Un politologue ajoute « quand les partis politiques ont une difficulté à présenter des projets mobilisateurs et que les citoyens ne soutiennent plus les politiques, on a un cercle vicieux ».

La Commune, qui est le pouvoir le plus proche du citoyen, est un lieu où chaque citoyen peut jouer son rôle, se rendre utile pour l’intérêt collectif, par une participation active aux débats sur les enjeux de demain.

Comment? En participant aux débats qui sont ouverts, aux conseils de quartier créés à Evere, aux formations organisées par des organisations politiques ou non, ou encore au sondage des éverois sur le site www.lbevere.be

La balle est dans chaque camp mais que celui qui ne prend pas d’initiative en assume la responsabilité!

 

Share

Liste du Bourgmestre à Evere

Comme vous le savez probablement, Rudi Vervoort a proposé de créer à Evere une Liste du Bourgmestre, à laquelle je travaillerai avec lui, en vue des prochaines élections communales.

Cette liste a un site www.lbevere.be, sur lequel figure notamment le questionnaire aux Everois distribué mi janvier.

Vos avis sont les bienvenus.

Share

Accord sur BHV

D’accord, c’est compliqué et bien sûr les francophones y perdent des plumes mais en gagnent d’autres; il suffira d’ailleurs d’entendre l’avis de la NVA pour savoir qui les flamands non plus ne sont pas satisfaits.

Mais un accord existe et permet de retrouver l’énergie de continuer la négociation. Est ce partisan de reconnaître l’énergie et le courage d’Elio Di Rupo pour arriver à ce qui peut encore permettre de s’occuper rapidement des problèmes socio économiques qui concernent réellement chacun face à un crise économique larvée.

Enfin, pour les citoyens bruxellois, un refinancement de Bruxelles permettra de ne pas voir notre région et nos communes de s’appauvrir au point de ne plus pouvoir rendre les services indispensables à la population.

Share

Observatoire des loyers 2010

L’observatoire des loyers 2010, réalisé à la demande du Secrétaire d’Etat au Logement et de la SLRB, analyse de manière intéressante l’évolution des loyers privés en Région de Bruxelles Capitale.

Le loyer médian (celui qui se situe au milieu des loyers observés) est de:

– 500€ pour 1 chambre

– 600€ pour 2 chambres

– 723€ pour 3 chambres.

L’évolution des loyers à Bruxelles montre aussi, particulièrement ces dernières années que les loyers montent plus que l’index santé.

D’où l’importance d’une politique publique de logements, contrairement à ce que prétendent ceux qui estiment que le libre marché autorégule les prix!

 

Commandes: SLRB, 45/55 rue Jourdan. 1060 Bruxelles

biblio.slrb@slrb.irisnet.be

02.5331983

Share