Et si les citoyens décidaient ?

À force d’entendre que les négociateurs politiques n’avancent pas, on entend qu’ils n’écoutent pas les citoyens et certains avancent l’idée d’un referendum.

Deux sondages publiés ce WE sont intéressants.

Celui du Soir :

À la question « si la Flandre devient indépendante, que souhaitez vous pour votre région ? », 63% des Wallons répondent une Fédération Wallonie Bruxelles indépendante, mais seulement 33% des Bruxellois, qui préféreraient à 24% qu’elle soit un district européen et à 23% qu’elle soit indépendante.

67% (W) et 52% (B) se sentent d’abord belge avant d’être bruxellois, wallon ou européen.

Celui de la Libre Belgique :

  • 50%(B) et 61% (W) souhaitent le retour à un état unitaire tandis que seuls 22% des Flamands le souhaitent, ce qui fait une moyenne nationale de 40% des personnes interrogées mais montre le fossé entre les communautés.
  • 32% des Belges souhaitent un renforcement des compétences des Régions et Communautés, et seuls 12% souhaiteraient la scission, mais je ne connais pas la répartition Vl-B-W. qui doit être contrastée.

Alors comment poser les questions si on en arrivait à un referendum ? Et si une partie du pays est favorable à l’union et l’autre à la scission ?

Mais selon certains, tout cela n’est que jeu de politiciens et les citoyens ne se préoccuperaient pas de ces questions ; les sondages ci-dessus montrent le contraire.

Un médecin réputé dans sa spécialité me disait récemment que s’il y a avait plus de scientifiques que d’avocats chez les politiciens, cela irait mieux… Si quelqu’un a une formule qui puisse résoudre l’équation, merci de la communiquer.

Bonne réflexion !

Share

Breakfast Time ! Histoire du petit déjeuner (ici et ailleurs)

Discours inaugural de l’exposition au MBMA – 16 septembre 2009

Monsieur le Bourgmestre,
Mesdames et Messieurs les Echevins et conseillers communaux, Président et conseillers du CPAS,
Mesdames, Messieurs,
Dames en Heren,
Chers Amis,
Beste Vrienden,

Depuis l’ouverture du Musée bruxellois du Moulin et de l’Alimentation il y a deux ans, 10.000 visiteurs ont visité le MBMA. Drie duizend bezoekers het eerste jaar en 7000 het tweede jaar.

Ces très beaux chiffres prouvent que croire en de nouveaux projets qui concilient patrimoine et culture dans le plus beau sens des termes est un acte gagnant ; ce lieu unique à Bruxelles,  des expositions annuelles montées professionnellement et couplées à des ateliers réguliers attirent un public de tous horizons.

Et nous voilà une nouvelle fois réunis dans ce parc, pour inaugurer l’exposition 2010-2011, Breakfast Time ! Histoire du petit-déjeuner, ici et ailleurs.

Après avoir abordé l’histoire de la meunerie et les épices, liées au passé de notre moulin, il était temps d’entrer dans le vif du sujet du thème général du musée, l’alimentation. Et pourquoi ne pas commencer par le commencement et explorer cette pratique si commune à l’ensemble des cultures humaines, le premier repas de la journée ?

Nous vous invitons donc à découvrir quelques coutumes matinales dans le monde, et à observer plus en détail nos propres petites habitudes du matin. Dans le moulin, vous voyagerez de salle en salle, de groupe alimentaire en groupe alimentaire : nous vous offrons une balade à travers la boulangerie, la crémerie, les tartinables, les boissons ou les céréales toutes prêtes.

Weet u dat de koffie afkomstig uit dichtbij Victoriaanse zee is en dat het een geneesmiddel beschouwd werd? Kent u de legende van de croissant? Wanneer hebben de mensen begonnen brood te eten? Wie heeft Corn Flakes uitgevonden? Warom was boter een « luxe »?

Les belles pièces et œuvres d’art que vous pourrez admirer dans l’exposition vous apprendront bien d’autres choses encore, le tout dans une ambiance amusante. Ainsi, n’hésitez pas à tester vos connaissances des bruits du petit matin au premier étage de l’annexe ou à jouer au jeu de l’oie du pain dans le moulin-tour.

Cette année, à côté du programme d’ateliers culinaires et d’événements comme, par exemple, les Nocturnes des Musées bruxellois en octobre et en novembre, nous vous proposons une nouveauté : les visites gourmandes, des visites guidées pendant lesquelles vous pourrez déguster des spécialités et des mets historiques en rapport avec le petit-déjeuner. Voici un petit aperçu (on sert quelques petites choses à grignoter), qui, je l’espère, vous donnera envie d’en découvrir davantage.

Un mot aussi pour vous dire que la demande de permis d’urbanisme pour le Parc du Moulin est toujours en discussion sur quelques derniers points et que pour les maisons, la demande de permis a été introduite après de très nombreuses discussions, en maintenant l’aspect extérieur à l’avant tout en isolant fortement par l’intérieur.

Pour revenir à l’exposition, je remercie en votre nom les nombreuses institutions prêteuses, notamment le Musée du Cinquantenaire, et les sponsors de l’exposition : la CTB, Vivacité, Delhaize et la Région bruxelloise. Je tiens également à remercier les services communaux sans qui la réalisation de cette exposition n’aurait pas été possible, plus particulièrement la régie et le département Education et Loisirs. Merci aussi à Caramb’art, l’imprimerie, à nos libellules et à nos huissiers.

Ik dank U en nodig U uit nu de tentoonstelling te bezoeken en daarna een glas samen te drinken.

Share