Journée festive entre voisins dans une partie de la rue du Maquis à Evere

Quelques habitants de la rue du Maquis avaient pris l’initiative de faire la fête dans leur rue lors de la journée sans voiture, mais ne pouvaient alors participer à celle ci.

Cette année, ils ont décidé de le faire le dimanche suivant 25 septembre, en demandant de fermer leur bout de rue pour un  jour ce qui fut accepté. Quelques tables dans la rue, un petit château gonflable et des enfants qui jouent…

Bravo à cette initiative citoyenne bien sympathique à laquelle je souhaite un beau développement.

Share

Nouvelle expo au Musée Bruxellois du Moulin et de l’Alimentation

Au Musée bruxellois du Moulin et de l’Alimentation à Evere :  inauguration ce jeudi 22 septembre de  la nouvelle exposition 2011-2012 : Sweet candy. Petite histoire sucrée dela confiserie. Dezoete geschiedenis achter snoep.

 

Une vitrine de l'expo Sweet Candy

Indissociablement liés à l’enfance, les bonbons nous parlent de couleurs et de fêtes. Leur longue histoire les rattacherait plutôt au prestige, quand ils étaient des cadeaux pour les rois, et à la médecine, un héritage dont ils n’ont jamais pu se défaire. Eh oui, qui n’a jamais eu droit à une « chique/bonbon pour la gorge » ? Car les bonbons étaient des médicaments, vendus à prix d’or par les apothicaires et censés soigner tous les maux : contre la peste, la toux, les ulcères ou encore le venin.

Candy, bonbon, chique en liégeois, snoepjes, caramel, dragée…. Quelque soit le synonyme, tous ces mots évoquent la même sensation : le plaisir intense de la sucrerie qui fond en bouche. D’ailleurs savez-vous que le terme « bonbon » vient du mot bon, qui est tellement bon, qu’il est redoublé ? En néerlandais, snoep vient de snappen, prendre quelque chose de bon en vitesse, ce qui, finalement, veut aussi bien dire ce que ça veut dire.

 

Nochtans stopt de droommachine voor snoep bij een industriële realiteit die veel alledaagser is. Snoep, oorspronkelijk op basis van rietsuiker en later van bietsuiker, verliest zijn mysterie met de industrialisatie in de 19de eeuw. Vandaag zijn woorden als turbine, mogul, smaakstoffen, kleurstoffen, gelatine, wals, lopende band, …alledaagse woordenschat geworden voor confiseurs.

 

Mais, comme toujours, des irréductibles ont résisté à l’envahisseur « technologie ». C’est cette facette des bonbons que vous retrouverez ici au MBMA : un riche patrimoine culinaire, illustré par des objets d’art, et exercé lors des ateliers par des passionnés, des spécialistes ou des séniors, qui transmettent leur savoir et leur savoir-faire pour que d’autres, nous par exemple, puissent mettre en pratique chez eux l’histoire, la culture et le bon goût.

informations pratiques: www.moulindevere.be

Share

Accord sur BHV

D’accord, c’est compliqué et bien sûr les francophones y perdent des plumes mais en gagnent d’autres; il suffira d’ailleurs d’entendre l’avis de la NVA pour savoir qui les flamands non plus ne sont pas satisfaits.

Mais un accord existe et permet de retrouver l’énergie de continuer la négociation. Est ce partisan de reconnaître l’énergie et le courage d’Elio Di Rupo pour arriver à ce qui peut encore permettre de s’occuper rapidement des problèmes socio économiques qui concernent réellement chacun face à un crise économique larvée.

Enfin, pour les citoyens bruxellois, un refinancement de Bruxelles permettra de ne pas voir notre région et nos communes de s’appauvrir au point de ne plus pouvoir rendre les services indispensables à la population.

Share