La prochaine exposition au Musée Bruxellois du Moulin et de l’Alimentation à Evere ouvre ce vendredi 5 octobre

Le thème en sera ‘Veggie Mania’ ou les légumes oubliés et insolites et sera ouverte du 5 octobre 2012 au 31 août 2013.

En cette période de redécouverte d’une alimentation saine et goûteuse, ce thème nous permettra de découvrir des légumes que peu de nous connaissent et d’autres dont nous avons simplement entendu le nom. L’exposition retracera notamment aussi le parcours du légume du champ à l’assiette.

Après les bonbons, petits et grands pourront ainsi retrouver des saveurs et les cuisiner dans les ateliers organisés.

Pour le dépliant: VEGGIE-DEPLIANT-V-BD

Share

Mais au fond, un échevin cela fait quoi?

Pour répondre à la question de ce citoyen, je dirais, à titre personnel, que la fonction d’échevin est d’abord collective puis individuelle.

C’est collectivement au Collège que les décisions se prennent, petites et grandes. Cela implique, si on veut faire bien son travail, de programmer en commun les actions qui figurent dans le projet de majorité, de lire les propositions de décision, éventuellement le dossier pour les plus sensibles ou utiles à connaître. Ce travail là permet de coordonner les actions communales, de voir ce que l’administration propose comme solutions, de faire régulièrement le bilan de ce qui a déjà été réalisé et de ce qui reste à faire.

Individuellement, un Echevin suit les dossiers dans ses compétences propres, donne son avis sur les propositions formulées au Collège, suggère des actions, signe les délibérations et courriers avec le Secrétaire Communal, reçoit les citoyens qui souhaitent une solution à leur problème et garde un contact régulier avec les responsables de services.

Comme les Echevins habitent leur commune, ce qui n’est plus souvent le cas des plus hauts fonctionnaires communaux, ils sont aussi le relai des problèmes quotidiens qu’ils voient ou entendent de la bouche des citoyens.

Bref, un job prenant mais passionnant, car l’Echevin peut voir les changements qu’il a apportés, individuellement et collectivement, ce qui n’est pas toujours aussi perceptible aux autres niveaux de pouvoir.

Share

La position du PS par rapport à la situation au Congo

Le PS est extrêmement préoccupé par la situation en  République Démocratique du Congo.

La situation politique y est en effet extrêmement tendue et préoccupante depuis les élections de novembre 2011 : mauvais déroulement des élections de novembre 2011, guerre à l’est du pays, violations des droits de l’Homme, crise humanitaire aigüe,…

Ces élections de novembre 2011 se sont mal déroulées et les fraudes, les irrégularités qui ont été commises ne doivent pas se reproduire aux prochains scrutins provinciaux et locaux. Ainsi, le PS encourage les autorités congolaises à mettre en œuvre le plus rapidement possible les recommandations de la mission d’observation électorale de l’Union Européenne (mise en place d’une Cour Constitutionnelle ; audit du fichier électoral ; recomposition de la Commission Electorale afin de garantir la représentation de la société civile, sa transparence et son indépendance ; protection des droits humains et lutte contre l’impunité). Le PS salue le peuple congolais pour ses aspirations démocratiques et son sens des responsabilités. Un travail important attend les autorités congolaises et la société civile pour améliorer le déroulement des prochaines élections et pour garantir la transparence et la fiabilité démocratique congolaise. Le PS sera aux côtés de la société civile pour que celle-ci soit le véritable instrument du changement en RDC.        

Dans ce contexte difficile, la première priorité pour le PS est de pouvoir répondre aux besoins des populations, de manière à contribuer au renforcement d’une société civile congolaise active et engagée.

Plusieurs actions ont été lancées à l’initiative du PS dans une double optique de soutien à la société civile d’une part, et de renforcement à l’état de droit et à la démocratie en RDC d’autre part:

–        En matière de soins de santé :

A l’initiative de la Vice-Première Ministre Laurette Onkelinx, un accord de coopération belgo-congolais en matière de santé publique et de sciences médicales a été signé le 3 février 2010.

Dans la foulée de cet accord, plusieurs projets ont pu être lancés, en collaboration avec nos partenaires (Mutualités Socialistes, Solidarité Socialiste), tels que :

–  le projet PASCO (Parlons Sida aux Communautaires)  visant à structurer un réseau d’enseignants et à développer une campagne de prévention du SIDA, des infections sexuellement transmissibles (IST), des grossesses précoces, ainsi que des violences et des abus sexuels auprès des jeunesscolarisés de Kinshasa et Matadi (Bas-Congo).

– Le projet SOLIDARCO : Solidarité Belgique Congo conçu avec la diaspora congolaise en Belgique et les Mutualités Socialistes pour permettre aux familles de la diaspora de Bruxelles et de Wallonie d’avoir accès à une protection sociale et à des soins de qualité.

 

–        En matière d’administration :

Une gestion efficace de l’administration est la base de la démocratie. C’est pourquoi le PS encourage les jumelages qui permettent non seulement  de mettre en œuvre des projets interculturels mais également de développer des échanges d’information et bonnes pratiques en matière administrative. Ainsi, plusieurs communes belges, gérées par le PS, ont été jumelées avec des communes congolaises :

–  En 2003, la commune d’Ixelles a été jumelée avec la commune de Kalamu (Matonge) de Kinshasa. De nombreux projets culturels et de coopération au développement ont été développés entre les deux entités.

–  Liège est également jumelée à Lubumbashi (Katanga). Les deux villes collaborent activement dans les domaines de l’état civil, de l’environnement et de la propreté.

–  Depuis 2002, avec le soutien du Bourgmestre Freddy Thielemans, la ville de Bruxelles met en œuvre un partenariat avec la ville de Kinshasa  en matière d’état civil et de propreté.

Au niveau fédéral, à l’initiative du Président de la Chambre des Représentants André Flahaut, un accord de partenariat entre l’Assemblée parlementaire belge et l’Assemblée Nationale congolaise a été signé cet été, le 11 juillet 2012, visant à assurer des formations de parlementaires et du personnel du Parlement congolais.

–        En matière d’aide humanitaire :

Le PS est extrêmement préoccupé par la guerre à l’est du Congo, en particulier en raison de l’impact  sur les populations locales. Avec plus de 400.000 personnes déplacées, ce conflit a accentué la crise humanitaire déjà aigüe dans les provinces du Kivu. Le PS condamne la rébellion du M23 et tout soutien extérieur à cette rébellion. Le Premier Ministre, Elio Di Rupo l’a réaffirmé, ce 26 septembre, devant l’Assemblée Générale des Nations Unies : l’intégrité territoriale de la RDC doit être respectée et tout soutien extérieur aux mutins doit cesser.  Le Premier Ministre a également insisté pour que chaque pays des Grands Lacs s’engage à respecter la souveraineté du Congo. Pour le PS, il est urgent de venir en aide aux victimes de cette guerre. Dans cette optique, en plus des 75 millions d’euros engagés de manière structurelle pour des programmes de coopération en RDC, le Ministre de la coopération au développement Paul Magnette a engagé 170.000 euros pour l’achat de matériel à l’hôpital général de référence de Panzi à Bukavu et a engagé 1 million d’euros de subsides au Comité International de la Croix-Rouge (CICR) pour soigner des femmes victimes de guerre au Congo.

–        En matière de sécurité :

Les forces de sécurité (armée, police) d’un Etat doivent être bien organisées et aptes à assurer la sécurité du territoire. C’est pourquoi le PS continue de plaider pour la restructuration des forces de sécurité congolaises. C’est dans cette optique qu’un partenariat militaire bilatéral a été lancé, à l’initiative d’André Flahaut alors Ministre de la Défense, qui prévoit des formations et des échanges de bonnes pratiques entre nos deux pays.

 

La RDC fait actuellement face à des défis majeurs.  Par ses représentants et en collaboration avec ses partenaires, le PS est et restera présent aux côtés du peuple congolais.   

 

Share

L’expo Sweet Candy au Moulin d’Evere a fermé ses portes avec un bilan positif de 14.240 visiteurs

Cette exposition qui a attiré petits et grands au Musée Bruxellois du Moulin et de l’Alimentation pour une visite guidée ou non, mais toujours un peu ou beaucoup gourmande, ainsi que des ateliers culinaires.

Bravo à l’équipe qui a fait un boulot fantastique.

Pour les photos, cliquez sur le lien ci dessous:

https://picasaweb.google.com/103545759709983162709/ExpoSweetCandyAuMoulinDEvere?locked=true

Rendez vous dans quelques jours pour l’annonce de la prochaine exposition à partir de début octobre.

 

Share

Les médailles d’or des athlètes Michèle George et Marieke Vervoort et l’action nécessaire des pouvoirs publics pour permettre aux PMR de vivre au quotidien

Les Médailles d’or desathlètes Michèle George et Marieke Vervoort aux Jeux Paraolympiques de Londres sont de magnifiques victoires qui doivent nous pousser à répondre mieux aux problèmes auxquels sont confrontés les Personnes à Mobilité Réduite au quotidien.

Nous, qui avons la plupart la chance de ne pas être dans cette situation, ne pouvons pas facilement imaginer leurs difficultés:

– se loger: il faut un sol plat et assez grand pour la rotation de la chaise roulante, un accès et un aménagement de la salle de bains et du WC, une cuisine permettant de passer avec la chaise sous les plans de cuisine…

– se déplacer: des passages adaptés dans des trottoirs non encombrés, des transports en commun accessibles ou spécifiques;

– se détendre ou effectuer des démarches administratives: regardez quand vous allez au cinéma ou dans une administration comment un ‘chaisard’ peut y accéder.

Des associations ont, depuis de années, mobilisé les pouvoirs publics et certains privés. Des réalisations ont eu lieu e tje n’en cite que celles que je connais:

– l’amélioration systématique de passages piétonniers et la création de circuits accessibles;

– un minibus STIB (aujourd’hui en question), des stewarts et des ascenseurs dans des stations de métro, mais pas toutes;

– des logements adaptés avec des services, comme il en existe à Germinal (voir ailleurs sur mon site);

– l’aménagement de l’entrée de bâtiments publics comme la Poste d’Evere, grâce au lobbying commun d’une association et de la commune;

– la participation d’un PMR dans le Conseil consultatif de la Mobilité douce d’Evere.

Beaucoup reste à faire et ce sera un enjeu de plus dans les prochaines élections, qui mérite notre attention à tous.

Share

Les comptes des communes

Dans un article du Vif de fin août, le président de l’Institut des Réviseurs d’Entreprise, Michel De Wolf, regrette que les communes emploient encore un système de recettes dépenses au lieu de celui de la comptabilité dite commerciale, ce qui permettrait selon lui d’établir de meilleures comparaisons.

Je lui donne plutôt raison au moins pour la transparence démocratique, mais regrette qu’il n’ait pas indiqué que les communes publient aussi des comptes annuels résumés sous la forme ‘commerciale’.

Ces comptes 2011 pour Evere indiquent que les fonds propres de la Commune sont de 93,5 millions et que les dettes sont de 66,3 millions, l’actif étant donc de près de 160 millioins . Le compte de résultats indiquait un boni de 1,8 millions.

Il est vrai que l’usage plus développé de ce type de comptabilité aurait l’avantage de mieux situer l’état financier global des communes et leurs investissements, ce qui n’empêcherait pas de conserver des règles de prudence budgétaire.

 

Share

30 ans à Germinal

Il y a 30 ans exactement, le 1er septembre 1982, c’était mon 1er jour de travail à la Coopérative de Locataires Germinal à Evere.

Les 192 logements des immeubles 40 à 50 rue Léger étaient en construction; il n’y avait donc que la moitié des locataires d’aujourd’hui.

Aprés avoir pris connaissance de l’histoire de la société à travers les Procès Verbaux du Conseil d’Administration et de l’Assemblée Générale, mon premier travail concret a été de m’occuper des arriérés locatifs et particulièrement de 3 cas où ils étaient importants.

Pour préparer la mise en location en 1983 des 192 nouveaux logements, il a été décidé de s’équiper de  matériel et logiciel informatiques. La professionnalisation de la gestion commençait.

Que de chemin parcouru depuis lors, au regret de certains, mais j’assume que les valeurs coopératives sont ouveerture, démocratie et solidarité et que le logement social est financé par les pouvoirs publics pour permettre un logement pour tous. Depuis plus de 20 ans avec Fesocolab, nous luttons pour le maintien de ces valeurs, dont la mise en oeuvre n’est pas toujours bien acceptée par tous et chacun.

Le combat pour le droit au logement n’est certainement pas achevé, il est un défi permanent auquel je continuerai à travailler!

Merci à celles et ceux qui m’ont fait confiance jusqu’ici et que j’ai appris à apprécier dans leurs différences.

Share