Boîte à bébés Communiqué de presse du 21 septembre 2017

 

« Boîte à bébés » sur Evere, ce n’est pas la solution !

 

 

Pierre MUYLLE, Bourgmestre f.f. de la Commune d’Evere prend connaissance, par la presse, de l’ouverture de la boîte à bébés ce jour. Elle est située sur le territoire d’Evere, rue du Tilleul.

M. MUYLLE avait été informé des intentions de l’ASBL Corvia du placement d’une boîte à bébés dans la Région bruxelloise et, plus singulièrement, à Evere. Il avait rencontré, il y a plus d’un an, une responsable de l’ASBL privée, à sa demande.

Comme pour tout porteur de projets sur Evere, M. Muylle a rencontré cette asbl mais n’a pour autant jamais exprimé d’avis favorable au placement d’une « boîte à bébés » sur son territoire. Depuis de nombreux mois, plus aucun contact ne s’est tenu avec l’asbl Corvia.

 

Aucune convention particulière n’a été signée, ni avec la Commune d’Evere, ni avec la zone de Police-Nord, habilitée à devoir intervenir en cas d’abandon d’un bébé comme tous services de sécurité.

 

Dans la foulée de la connaissance des intentions de l’asbl Corvia et, afin de prendre toute la mesure d’un tel projet, M. MUYLLE a organisé une rencontre avec les acteurs communaux concernés par la problématique, à savoir le CPAS, les services sociaux communaux et la zone de police Bruxelles Nord mais également les acteurs communautaires, la Fédération Wallonie Bruxelles – direction adoption et de la Vlaams agentschap voor adoptie. Tous ces acteurs ont unanimement manifesté de grandes réticences à l’ouverture d’une ‘tour d’abandon’ sur Evere.

 

Ces réticences sont légales, la tour d’abandon est en totale contradiction avec la loi du 1er septembre 2005 sur l’adoption. Cette illégalité a été spécifiquement notifiée à l’asbl Corvia le 20 mars 2017 par la Direction adoption de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

 

Malgré un constat flagrant d’irrespect de la loi sur les adoptions, l’asbl CORVIA a mis en œuvre l’ouverture d’une boîte à bébés à Evere, ce 20 septembre 2017.

Un rapport administratif et de constat de la police a été dressé ce mercredi 20 septembre 2017 en soirée attestant de cette ouverture.

Le premier substitut au Procureur du Roi de Bruxelles a également demandé l’ouverture d’une notice d’information aux autorités de police.

Le Bourgmestre f.f. d’Evere a donc été contraint de prendre un arrêté de police ordonnant la cessation immédiate de l’exploitation de la « boîte à bébés » car la présence d’une telle infrastructure entraîne un danger pour l’ordre public en ce qu’elle incite des parents à commettre une infraction pénale : l’abandon d’enfants, en vertu de l’article 424 du Code pénal, constitue en effet une infraction pénale punissable d’un emprisonnement de huit jours à six mois et d’une amende de cinquante euros à cinq cents euros.

« Si je suis bien conscient de la détresse sociale dans laquelle peuvent se trouver des parents ne pouvant pas assumer une parentalité, je ne souhaite pas leur donner comme unique solution l’abandon dans cette infrastructure qui, en outre, ne respecte pas la loi » affirme Pierre Muylle, « alors qu’il existe des services comme la direction adoption de la Fédération Wallonie-Bruxelles ou la Vlaams agentschap voor adoptie, tous deux sont des acteurs publics et sont aptes à répondre valablement au problème ». « J’invite donc toute personne à prendre contact avec ces deux organismes-là »

 

 

 

 

Coordonnées :

 

  • Direction de l’Adoption – Autorité centrale communautaire (ACC) – Communauté Wallonie Bruxelles – Direction générale de l’aide à la jeunesse : 44, boulevard Léopold II
    1080 BRUXELLES – Téléphone : 02 413 41 35 – www.adoptions.be

 

  • Dienst Adoptie van het Vlaams Centrum voor adoptie – Vlaamse overheid : Hallepoortlaan 27

1060 Sint-Gillis – Telefoon : 02 533 14 76

 

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *