Tutelle CPAS

Depuis des années, un travail commun a été réalisé sur les aspects indispensables de tutelle (budget, personnel), tout en veillant à l’autonomie décisionnelle du CPAS dans le cadre fixé.

Le contrôle budgétaire est rendu plus difficile pour la Commune vu la technique budgétaire différente et une tutelle régionale (compétente pour les finances communales) dont les analyses ne sont pas toujours en harmonie avec la tutelle de la Cocom (compétente pour les finances des CPAS).

Un objectif concret : vérifier que le budget du CPAS aille essentiellement en aide aux ‘clients’ : ce travail d’analyse a maintenant été effectué par le CPAS et montre un équilibre entre les coûts internes et l’aide aux ‘clients’.

Il est important de savoir que le CPAS ne limite pas son aide à ceux qui n’ont ni travail ni allocation de remplacement ni pension, mais que plusieurs services, comme les cellules énergie ou surendettement sont ouvertes à toute la population.

Un partenariat entre la Commune, le CPAS et le Centre Culturel d’Evere a été mis en place, quand j’étais encore échevin de la Culture, pour organiser des cours d’alphabétisation de d’apprentissage du Français comme 2e langue, avec l’aide de professionnels et bénévoles ; quelques 200 personnes en bénéficient hebdomadairement.

Pour l’avenir, je pense utile de regrouper certains services de l’AC et du CPAS pour réaliser des économies d’échelle, plutôt que de regrouper les communes comme le veulent certains. Un premier partenariat concret est déjà en cours pour l’informatique où les serveurs et les équipes ont été regroupés afin de créer des bases communes de travail ; d’autres partenariats sont envisagés avec la cellule marchés publics, le service du personnel, l’économat, les travaux notamment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.