INAUGURATION NOUVELLE PLACE ALLENDE A EVERE

DIMANCHE 15 SEPTEMBRE 2013

MOT DU BOURGMESTRE FF, Pierre MUYLLE

Monsieur le Ministre-Président,

Beste collegas,

Mesdames, Messieurs,

Dames en Heren,

Querido Amigos,

 

En ma qualité de Bourgmestre f.f., je vous souhaite une chaleureuse bienvenue sur cette place Salvador Allende, espace de près de 3.200 m2 situé au centre de la Cité Germinal et encadrée par 2 écoles.

 

Ce square de quartier porte depuis longtemps le nom de l’illustre Président chilien décédé lors du coup d’état militaire qui renversa il y a 40 ans le pouvoir démocratiquement élu. Je me souviens de ce jour qui a ébranlé chez de nombreux militants l’espoir d’une voie démocratique vers le socialisme sur les continents Américains. Cet assassinat ouvrit la voie à une des pires dictatures d’Amérique latine et dont les exilés –  victimes du joug militaire et leur famille – étaient venus en nombre se réfugier à Bruxelles, dont ce quartier, à Germinal.

 

Je laisserai à ma Collègue Fatiha SAIDI, Echevine de la Solidarité entre les Peuples et à la présidente de la section PS d’Evere le soin d’évoquer dans un instant la mémoire de Salvador Allende.

 

La coopérative de Locataires Germinal avait depuis 1994 le projet de rénover cet espace de vie et de convivialité que constitue une place de quartier. La Commune d’Evere a soutenu ce dossier et l’a repris entièrement face aux aléas d’une procédure complexe. Je suis partagé ce matin entre la joie de voir enfin cette réalisation et la tristesse que le Général Sergio Poblete n’ait pu la partager, lui qui avait résisté aux côtés d’Allende et venait chaque année à cette commémoration.

 

De vroegere lay-out van de plaats was functioneel georganiseerd in verband met het verkeer. We zagen hier vooral maar parkeerplaatsen en rijstroken. De organisatie van de openbare ruimte was niet begunstigd voor een gebruiksvriendelijke publieke ruimte en had en zeer beperkte centraliteit.

 

Un travail de concertation a alors été mené avec les habitants riverains des lieux, l’école Clair-Vivre mais aussi les groupes ou personnes qui gardent vivante la mémoire de Salvador Allende.

Le fonctionnement de la place au quotidien a été examiné, les attentes des riverains ont été entendues, les problématiques liées à l’espace public ont été rencontrés. Je profite de l’occasion pour remercier très sincèrement celles et ceux qui ont participé de près ou de plus loin à ce large travail de concertation qui a permis aujourd’hui d’aménager au mieux la Place.

 

Nos objectifs principaux d’aménagement ont pu être rencontrés : faire du site un espace de convivialité, au cœur du quartier, organiser un espace fonctionnel, sécurisant et apaisé pour tous et aménager un lieu de mémoire en relation avec les réfugiés chiliens qui permette les rassemblements pour la cérémonie du 11 septembre, comme matin.

 

Les usages de la place sont multiples et ont tous été rencontrés par l’architecte concepteur de la Nouvelle place :

–        espace de délassement pour les riverains et les jeunes,

–        secteur de jeux pour les enfants,

–        accès et dépose à l’école,

–        lieu de passage à la croisée des circulations piétonnes et automobiles

–        et, enfin, conservation d’un nombre équilibré de places de stationnement.

 

L’esprit d’une place publique a également été conservé grâce au banc et aux plantations, destinée notamment aux enfants comme espace de jeu naturel.

 

La surface de la place n’a pas été choisie par hasard : le concepteur du projet soutenu par le Collège a voulu donner à la place un caractère uniforme et égalitaire et servant de support aux différents sous espaces.

Enfin, la stèle commémorative de Salvador Allende est située sous un acacia à planter cet automne, « arbre de la paix » de taille imposante, proportionnelle à la grandeur du Président déchu et qui fait face à un grand espace libre permettant le rassemblement de nombreuses personnes, sympathisantes et réunies en sa mémoire.

 

Au nom de l’ensemble du Collège, je suis particulièrement heureux de pouvoir dire que, grâce à une action concertée d’un grand nombre de personnes investies dans ce projet de vie de quartier important à nos yeux, nous avons réussi ici un projet architectural urbain dont le caractère durable est sans nul doute renforcé, comme doit l’être la mémoire de celui qui nous inspire politiquement au quotidien et à qui nous dédions ce nouvel espace de vie.

 

Ik dank U.

Je vous remercie.

Share

Aux coopérateurs locataires de Germinal

Aux coopérateurs locataires de Germinal,

 

Comme vous le savez peut être, je suis depuis ce 7 mai Bourgmestre faisant fonction d’Evere, en remplacement de Rudi Vervoort, empêché par son élection comme Ministre Président de la Région bruxelloise.

En conséquence, j’ai décidé de prendre un congé politique et quitté la gestion journalière de la société, qui sera assurée conjointement par les 4 Responsables de Département, Mmes Debusscher et Bouko et MM Destrebecq et Ruymaekers.

Ce n’est pas sans un pincement de cœur que je n’exercerai plus la direction de notre coopérative, après 30 ans de travail. Entré à la société pendant la construction des immeubles des rues Léger, Degas et Renoir, qui a doublé le nombre de logements de notre cité, j’aurai vécu l’accueil de familles d’origines différentes, ayant chacune leur histoire et leurs soucis.

Ce changement a entraîné l’engagement de nouveaux membres du personnel, dont l’attachement à la société et ses habitants est connu de la majorité d’entre vous. Malgré les critiques parfois entendues, nous avons maintenu notre coopérative en bon état, avec des moyens limités.

La coopérative est une idée fantastique car elle est fondée sur les principes de participation, de solidarité et d’ouverture. Le fait d’avoir des administrateurs désignés par les coopérateurs locataires est une avancée démocratique que certains nous envient.

Voilà le petit message que je voulais vous adresser, mais je ne serai pas bien loin et resterai encore conseiller de Germinal à temps très partiel.

Je souhaite à toute l’équipe des administrateurs et du personnel de poursuivre au mieux le travail qu’ils accomplissent pour et avec vous.

Pierre MUYLLE

Share

Projet de fusion de Germinal et Ieder Zijn Huis, sociétés de logement social à Evere

Ce jeudi 7 février 2013, à l’initiative des 2 sociétés de logement social IEDER ZIJN HUIS et GERMINAL, est organisée une journée d’étude et de rencontre réunissant leurs membres du personnel et conseils d’Administration respectifs.

Dans le cadre des derniers accords institutionnels relayés par les autorités régionales visant à diminuer le nombre de sociétés de logement social bruxelloises, les 2 sociétés, implantées sur le territoire de la Commune d’Evere, ont décidé de mener une réflexion commune sur les possibilités d’un regroupement.

Cette réflexion a conduit les conseils d’Administrations d’IEDER ZIJN HUIS et de GERMINAL à entamer les négociations pour la concrétisation, à l’horizon 2015, d’une fusion effective. Un groupe de travail comprenant les responsables des 2 sociétés s’est déjà réuni à plusieurs reprises, dans l’optique de mettre en place les structures nécessaires à cette opération : partage des procédures et bonnes pratiques, identification des forces et faiblesses de chacun, détermination des besoins logistiques, financiers et humains, etc.

Des critères différents sont à la base des projets de regroupements annoncés actuellement dans la Région du Bruxelles-Capitale. Ici, c’est davantage la proximité géographique, la conscience d’un projet commun et le partage d’une même culture d’entreprise qui ont motivé ce rapprochement. Les équipes des 2 sociétés travaillent en effet fréquemment ensemble dans différents partenariats menés au niveau local ou se connaissent sur le plan informel.

Même si elles ont des actionnariats majoritaires différents (Commune d’un côté, locataires de l’autre), elles partagent les mêmes visions dans les domaines aussi essentiels que l’accueil des locataires et candidats locataires (accueil individuel personnalisé et non de type administratif derrière un guichet vitré), les politiques de rénovation menées sur fonds propres (tous les logements font l’objet d’une remise en état avant relocation) et la gestion des ressources humaines (régies techniques importantes).

Si les fusions des sociétés de logement social sont d’initiative politique et émanant essentiellement des autorités fédérales, il convient que celles-ci ne se fassent pas au détriment de la qualité de vie de leurs locataires ni de leurs travailleurs. Il est donc fondamental que les partenaires définissent librement et de manière concertée, la façon de collaborer ensemble.

Les changements qui seront impulsés à court et moyen terme dans les 2 sociétés devront se faire sur base du choix de la meilleure pratique pour répondre aux objectifs prioritaires d’une société de logement social : un patrimoine de qualité, une cohésion sociale participative et une gestion rigoureuse et égalitaire.

Winston CHURCHILL dit un jour « qu’un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité; un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté ».

C’est résolument cet état d’esprit optimiste qui anime IEDER ZIJN HUIS et GERMINAL face à ce défi !

Share

30 ans à Germinal

Il y a 30 ans exactement, le 1er septembre 1982, c’était mon 1er jour de travail à la Coopérative de Locataires Germinal à Evere.

Les 192 logements des immeubles 40 à 50 rue Léger étaient en construction; il n’y avait donc que la moitié des locataires d’aujourd’hui.

Aprés avoir pris connaissance de l’histoire de la société à travers les Procès Verbaux du Conseil d’Administration et de l’Assemblée Générale, mon premier travail concret a été de m’occuper des arriérés locatifs et particulièrement de 3 cas où ils étaient importants.

Pour préparer la mise en location en 1983 des 192 nouveaux logements, il a été décidé de s’équiper de  matériel et logiciel informatiques. La professionnalisation de la gestion commençait.

Que de chemin parcouru depuis lors, au regret de certains, mais j’assume que les valeurs coopératives sont ouveerture, démocratie et solidarité et que le logement social est financé par les pouvoirs publics pour permettre un logement pour tous. Depuis plus de 20 ans avec Fesocolab, nous luttons pour le maintien de ces valeurs, dont la mise en oeuvre n’est pas toujours bien acceptée par tous et chacun.

Le combat pour le droit au logement n’est certainement pas achevé, il est un défi permanent auquel je continuerai à travailler!

Merci à celles et ceux qui m’ont fait confiance jusqu’ici et que j’ai appris à apprécier dans leurs différences.

Share

Quelques nouvelles de chantiers à Germinal

En attendant la mise en route d’un site web de Germinal, quelques infomations:

Chantiers en cours:

– pose de différentiels et de nouveaux tableaux électriques plus sécurisés dans 335 logements;

– modification des installations de production d’eau chaude sanitaire dans les 259 logements de 1953 (le long du Boulevard Léopold 3): actuellement installation de nouveaux chauffe bains (dits ‘à ventouse’) dans les maisons; ensuite installation de production collective dans les immeubles avec chaudière et panneaux solaires.

Chantiers en préparation:

Rénovation des façades et châssis des 54 maisons des rues Magritte, Gauguin et Utrillo: proposition de désignation d’un adjudicataire pour les travaux au Conseil d’Administration de ce 23 novembre; ensuite envoi à la tutelle; si tout se passe bien, début des travaux pour le printemps 2012.

Share

Rénovation des façades des maisons des rues Magritte, Gauguin et Utrillo à Germinal

Bonne nouvelle:

La SLRB vient d’envoyer l’autorisation de mettre en adjudication les travaux de rénovation de ces façades.

Construites au début des années 70, au terme d’un concours d’architecture, les maisons ont été construites au moindre coût qualité confort, sans penser dépenses énergétiques (avant la 1e crise pétrolière). Le projet actuel, déjà réalisé en 1e phase sur les mêmes maisons de la rue Léger, consiste à fixer par l’extérieur des panneaux d’isolant dans lequel sont coulées des briques et de changer les châssis.

Pour les intéressés, les phases suivantes avant le début des travaux sont:

  • mise en adjudication publique
  • remise des offres
  • analyse des offres et attribution du marché par le CA
  • examen et approbation du choix par la SLRB
  • commande des travaux
Share

Bienvenue sur le nouveau site complet de Pierre Muylle

Bonjour,

 

Voici mon site complété dans toutes les catégories d’activités, avec encore certains manques, notamment en photos.

Je vous invite à y noter vos commentaires si souhaité; merci d’avance même s’il s’agit de critiques.

Bonne découverte

Pierre Muylle

Share

Logement social à Bruxelles: « la rénovation va être mieux lotie » titre le Soir le 28 juillet 2010

Super, 56 millions € vont être débloqués en 2010 pour la rénovation, sous forme mixte de 50% de crédits (à rembourser en 33 ans) et de 50% de subsides (à ne pas rembourser, cette part ne pouvant donc entraîner une augmentation de loyer).

Moins bien, cette somme représente à peu près 7% des demandes de fonds pour rénovation formulées par l’ensemble des sociétés de logement social à Bruxelles, suite à la dernière enquête. En fait, ce montant est dans la ligne de ceux qui ont été décidés les années précédentes et en période de disette budgétaire, c’est mieux que rien. D’autant plus, dit le Ministre que « ça ne sert à rien d’être gourmand si on ne peut pas terminer son assiette, faisant référence au temps mi pour réaliser les projets, ce qui s’explique essentiellement par les procédures lourdes et des défauts d’organisation du secteur.

Mais le manque de moyens n’est pas nouveau, ce qui entraîne un effet pervers de difficulté de programmation. Pourquoi et avec quels moyens engager du personnel spécialisé si c’est pour qu’il n’ait pas les moyens de financer ses projets ?

Un peu d’histoire pour bien comprendre. Le système belge du financement du logement social est créé après la guerre 14-18 et la régionalisation n’en changera que peu le mécanisme. L’optimisme de l’époque prévoit que la Société Nationale des Habitations à Bon Marché emprunte sur le marché des capitaux et prête à long terme (66 ans) aux sociétés locales à un taux intéressant ; les loyers seront calculés sur base du coût de construction, sans subside de fonctionnement ; en principe, ce mécanisme devait permettre de réinvestir sur fonds propres pour les rénovations, l’entretien, etc… mais à la fois la pression à la baisse sur les loyers et l’augmentation des tâches administratives et des normes vont rendre le réinvestissement insuffisant, d’autant plus que les immeubles progressivement délabrés reçoivent de nouveaux crédits pour remettre les immeubles à niveau.

Et pourtant ce n’est pas faute de mettre le sujet sur table et d’y travailler, cela fait aujourd’hui plus de 25 ans que je fais ce métier et j’en ai vu passer des bonnes idées. Depuis quelques années, un outil informatique d’évaluation de l’état du patrimoine est difficilement mis en place en partenariat entre la société régionale et les sociétés locales, les besoins de précision des uns et des autres n’étant pas toujours les mêmes.

Revenant à l’échelle locale et donc à Germinal pour ma part, ce sera un million d’euros qui s’ajoute aux 3 déjà promis pour permettre la sécurisation des immeubles des années 50. Mais enfin, sur les 20 demandés c’est dans la norme mais frustrant. Cela n’empêche pas d’autres projets faisant l’objet de crédits promis précédemment d’être en cours de réalisation (réfection des joints de façade et hydrofugation des immeubles Léger, Degas, Renoir), d’avancer vers une attribution de marché (Pl Allende, recouvrement isolant de 54 maisons, installation de systèmes de production d’eau chaude dans les immeubles le long du boulevard notamment) ou encore d’être en préparation active (rénovation des façades des logements de 1950). Enfin, diront certains, et d’abord ceux qui y travaillent activement !

Share

Logement à Evere

Trouver un logement à prix décent reste très difficile.

Evere est cependant une des 3 communes où le pourcentage de logements publics est le plus élevé à Bruxelles.

Une coordination s’est mise en place à Evere pour aider les demandeurs de logement. Une farde destinée aux acteurs logement avec un maximum de renseignements est constituée et un folder pour le public disponible.

Il reprend notamment les coordonnées:

– des sociétés de logement social à Evere; selon conditions de revenus, il faut s’y inscrire et une longue liste d’attente existe, mais sans inscription, jamais d’accès;

– de l’Agence Immobilière Sociale ‘Hector Denis’;

– de la Régie Foncière Communale.

Une liste des logements privés en location est sur le site www.evere.be.

Share