L’expo Sweet Candy au Moulin d’Evere a fermé ses portes avec un bilan positif de 14.240 visiteurs

Cette exposition qui a attiré petits et grands au Musée Bruxellois du Moulin et de l’Alimentation pour une visite guidée ou non, mais toujours un peu ou beaucoup gourmande, ainsi que des ateliers culinaires.

Bravo à l’équipe qui a fait un boulot fantastique.

Pour les photos, cliquez sur le lien ci dessous:

https://picasaweb.google.com/103545759709983162709/ExpoSweetCandyAuMoulinDEvere?locked=true

Rendez vous dans quelques jours pour l’annonce de la prochaine exposition à partir de début octobre.

 

Share

Nouvelle expo au Musée Bruxellois du Moulin et de l’Alimentation

Au Musée bruxellois du Moulin et de l’Alimentation à Evere :  inauguration ce jeudi 22 septembre de  la nouvelle exposition 2011-2012 : Sweet candy. Petite histoire sucrée dela confiserie. Dezoete geschiedenis achter snoep.

 

Une vitrine de l'expo Sweet Candy

Indissociablement liés à l’enfance, les bonbons nous parlent de couleurs et de fêtes. Leur longue histoire les rattacherait plutôt au prestige, quand ils étaient des cadeaux pour les rois, et à la médecine, un héritage dont ils n’ont jamais pu se défaire. Eh oui, qui n’a jamais eu droit à une « chique/bonbon pour la gorge » ? Car les bonbons étaient des médicaments, vendus à prix d’or par les apothicaires et censés soigner tous les maux : contre la peste, la toux, les ulcères ou encore le venin.

Candy, bonbon, chique en liégeois, snoepjes, caramel, dragée…. Quelque soit le synonyme, tous ces mots évoquent la même sensation : le plaisir intense de la sucrerie qui fond en bouche. D’ailleurs savez-vous que le terme « bonbon » vient du mot bon, qui est tellement bon, qu’il est redoublé ? En néerlandais, snoep vient de snappen, prendre quelque chose de bon en vitesse, ce qui, finalement, veut aussi bien dire ce que ça veut dire.

 

Nochtans stopt de droommachine voor snoep bij een industriële realiteit die veel alledaagser is. Snoep, oorspronkelijk op basis van rietsuiker en later van bietsuiker, verliest zijn mysterie met de industrialisatie in de 19de eeuw. Vandaag zijn woorden als turbine, mogul, smaakstoffen, kleurstoffen, gelatine, wals, lopende band, …alledaagse woordenschat geworden voor confiseurs.

 

Mais, comme toujours, des irréductibles ont résisté à l’envahisseur « technologie ». C’est cette facette des bonbons que vous retrouverez ici au MBMA : un riche patrimoine culinaire, illustré par des objets d’art, et exercé lors des ateliers par des passionnés, des spécialistes ou des séniors, qui transmettent leur savoir et leur savoir-faire pour que d’autres, nous par exemple, puissent mettre en pratique chez eux l’histoire, la culture et le bon goût.

informations pratiques: www.moulindevere.be

Share

Visite de ‘Evere Tourisme’ à Kinderdijk et Willemstad

L’équipe du service ‘Tourisme’ qui anime les expositions et animations du Musée Bruxellois du Moulin et  de l’Alimentation à Evere a amené une cinquantaine de visiteurs au site Unesco de Kinderdijk aux Pays Bas. De nombreux moulins ayant permis le drainage du polder ont été rénovés et forment un site exceptionnel.

Ensuite les ‘touristes’ ont pu visiter la superbe petite ville fortifiée et maritime de Willemstad. Une belle journée, ce samedi 6 août, malgré une météo pessimiste qui n’a pas empêché le soleil d’être plus présent que la pluie.

La prochaine visite se situera dans le cadre de la future exposition sur les ‘Sweeties’.

Share

Tourisme

Tourisme

Cette compétence nouvelle est née en 2006 avec le projet d’animation au Moulin d’Evere sur le thème de l’Alimentation.

Quel intérêt pour les Everois?:

Tout d’abord l’image personnelle que nous pouvons avoir de notre Commune, Evere, l’appartenance à un passé valorisé et signe de la dynamique locale tant pour l’attractivité de l’habitat que pour les commerce.

Le MBMA (Musée Bruxellois du Moulin et de l’Alimentation) organise 1 exposition par an : la 1e année, histoire du Moulin, la 2e les épices, la 3e les petits déjeuners d’ici et d’ailleurs et celle qui commencera en septembre 2011 les ‘Sweeties’ ; ces expositions et ateliers ont amené 3.000 visiteurs la 1e année et plus de 6000 la 2e.

Le lieu est maintenant connu dans les médias et organisme de tourisme.

Pour la rénovation du parc, le permis d’urbanisme est obtenu et les travaux devraient commencer prochainement ; pour les maisons, le permis est hélas toujours en attente.

Deux problèmes sont actuellement sans solution : le stationnement et un lieu pour boire un verre.

A terme, un circuit devrait permettre de relier le MBMA avec le Musée d’Evere et le Geuzenberg.

Une deuxième ‘attraction touristique’ est en projet avec la restauration historique d’un logement de l’immeuble de l’architecte Vandermeeren avenue Platon.

Enfin, le Collège, a demandé l’affiliation de la Commune au réseau ‘Cittaslow’, ce qui serait une première pour une commune faisant partie d’une grande ville. Mais Evere a gardé ce côté village à la ville, en étant depuis 20 ans attentive à une mobilité douce et à l’environnement, plusieurs prix lui ayant été décernés depuis le début des années 90.

Share

Bilan de mi-législature (août 2010) : 1/2

A. FINANCES ET RECETTES

Comptes annuels : évolution progressivement négative

  • À l’exercice propre : 2007 : + 450.000 ; 2008 : – 330.000 ; 2009 : – 2.450.000
  • Au résultat cumulé, il reste encore un boni de 3.850.000 fin 2009
  • De 2007 à 2009, les recettes ont augmenté de 10% et les dépenses de 16%
  • À l’intérieur des dépenses, ce sont les transferts (Subsides, Police et CPAS) qui augmentent le plus
  • En 2009, la crise économique a aggravé le déficit (notamment pas de dividende du Holding Communal)

Budget : quelques objectifs pour viser un retour à l’équilibre

  • Analyser les causes des différences budgétaires, globalement et progressivement par département ;
  • Suite au constat de recette de Précompte Immobilier (un quart des recettes communales) en baisse par rapport aux attentes et au constat de l’augmentation des bâtiments dans la Commune : mise en place de contacts réguliers avec l’Administration du Ministère des Finances pour vérifier l’enrôlement des nouveaux immeubles et des rénovations, ainsi que les motifs de dégrèvement (pour les organisations internationales)
  • Travail avec services sur dépenses et recettes : tant pour le budget que pour les modifications budgétaires, afin de faire coller au mieux le budget aux dépenses nécessaires et justifiées
  • Un plan triennal prospectif est réalisé chaque année comme instrument de travail commun avec la tutelle

Taxation

  • Pour 2008, les centimes additionnels communaux ont été réduits pour l’Impôt des Personnes Physiques à 6% et ceux du Précompte Immobilier à 2900, n’imposant ainsi pas d’augmentation pour les Everois moyens propriétaires et au travail
  • Pour le budget 2010, pour augmenter les recettes sans faire payer la crise aux citoyens, la taxe sur les grands bureaux a augmenté de manière significative et la taxe sur les antennes de téléphonie modifiée pour palier aux recours judiciaires des opérateurs
  • Le service assure aussi le suivi financier d’organismes financés par la commune et souhaitait développer un service aux associations, mais ceci a été arrêté pour travailler au budget en priorité ;
  • Nouveau logiciel informatique permettant une diffusion de l’information budgétaire dans tous les services, ainsi que des analyses plus précises

B. TUTELLE SUR LE CPAS

  • Depuis des années, travail commun sur les aspects indispensables de tutelle (budget, personnel), tout en veillant à l’autonomie décisionnelle du CPAS dans le cadre fixé
  • Le contrôle budgétaire est rendu plus difficile pour la Commune vu la technique budgétaire différente et une tutelle régionale dont les analyses ne sont pas toujours en harmonie avec la tutelle de la Cocom
  • Un objectif concret : vérifier que le budget du CPAS aille essentiellement en aide aux ‘clients’ : ce travail d’analyse a maintenant été effectué par le CPAS et montre un équilibre entre les coûts internes et l’aide aux ‘clients’ ;
  • Questions pour l’avenir : regrouper certains services de l’AC et du CPAS : un premier partenariat concret est déjà en cours pour l’informatique où les serveurs et les équipes ont été regroupés afin de créer des bases communes de travail ; d’autres partenariats sont envisagés avec la cellule marchés publics, l’économat, les travaux notamment.

C. TOURISME

  • Cette compétence nouvelle est née avec le projet d’animation au Moulin d’Evere sur le thème de l’Alimentation ; quel intérêt pour les Everois? : l’image d’Evere, l’appartenance à un passé valorisé et signe de la dynamique locale tant pour l’attractivité de l’habitat que pour les commerce ;
  • Le MBMA (Musée Bruxellois du Moulin et de l’Alimentation): 1 expo par an : la 1e année, histoire du Moulin, la 2e les épices, la 3e les petits déjeuners d’ici et d’ailleurs ; ces expositions et ateliers ont amené 3.000 visiteurs la 1e année et plus de 6000 la 2e ; le lieu est maintenant connu dans les médias et organisme de tourisme ; pour la rénovation du parc et des maisons, les permis sont hélas toujours en attente ; deux problèmes actuellement sans solution : le stationnement et un lieu pour boire un verre ;
  • A terme, un circuit devrait permettre de relier le MBMA avec le Musée d’Evere et le Geuzenberg
  • ASBL la Fermette :
    • Locations régulières des locaux de la Fermette, du Chalet Rose et de la salle du Moulin
    • Travaux à faire à la Fermette (cahier de charges en cours de rédaction) et au Chalet Rose
    • Changement de structure de l’ASBL : l’assemblée générale est constituée des conseillers communaux et le conseil d’administration du Collège

D. CULTURE (jusque février 2008)

  • Bibliothèque : réseau commun avec Schaerbeek, informatisation, reconnaissance en catégorie supérieure
  • Académie : augmentation du nombre d’élèves
  • Animations : expos, concerts, fêtes
  • Centre Culturel
    • Difficile restructuration qui porte aujourd’hui ses fruits ; plusieurs engagements n’ont pas été concluants mais d’autres bien; les comptes ont été en difficulté et la Commune a avancé des fonds supplémentaires; heureusement d’une part que quelques administrateurs actifs et bénévoles s’y sont investis et d’autre part que le personnel a participé positivement à la restructuration impulsée.
    • Un nouveau contrat programme (Centre Culturel, Communauté Française, Cocof et Commune) a été conclu avec des objectifs plus ambitieux mais réalistes ;
    • Il restait à clarifier les rôles respectifs dans l’action culturelle entre la Commune et le Centre Culturel mais de nombreux partenariats avaient déjà  lieu et continuent
Share

Plus de 6.000 visiteurs au Moulin d’Evere

Le Musée Bruxellois du Moulin et de l’Alimentation a été installé au Moulin d’Evere, rénové par la Commune. Il a ouvert ses portes en septembre 2008, avec une exposition sur son histoire et celle de l’alimentation et de l’énergie, qui a accueilli plus de 3.000 visiteurs.

Une nouvelle exposition a été inaugurée en septembre 2009 sur les épices et a déjà accueilli également plus de 3.000 visiteurs alors qu’elle restera ouverte jusqu’en été. Les ateliers connaissent aussi un succès croissant et doivent souvent être dédoublés vu la demande.

Belle réussite pour son équipe dynamique.

renseignements: www.moulindevere.be

Share